Comment devenir un avocat fiscaliste ?

Les entreprises ont de lourdes charges fiscales à payer chaque année. Avec l'évolution et la dégénérescence du monde des finances, les impôts peuvent grandement affaiblir ces entreprises. 

Mais, cela peut être évité grâce aux avocats fiscalistes. Ce sont des experts du fisc dont les entreprises ont grand besoin aujourd'hui. Leur métier est très rentable puisque apportant solutions et quiétude à leur recruteur. Que faut-il faire pour devenir avocat fiscaliste ? 

A lire aussi : Quelles sont les qualités requises pour devenir membre du CSE ?

Bac général et compétences en langues internationales

Tout lycéen peut déjà se fixer l'objectif de devenir un avocat fiscaliste. Cela commence dès l'année de pré-bac durant laquelle il faudra renforcer ses compétences en langues internationales telles que l'anglais, l'allemand, l'espagnol, le chinois. Le site https://www.cdtg-avocats.com/ renseigne sur les raisons de faire appel à un fiscaliste. 

Il faut bien sûr approfondir ses aptitudes en sciences exactes. Avec le BAC général en poche, vous pourrez choisir un cycle de licence de droit. 

A lire en complément : Quelles sont les différentes spécialités de l’avocat ?

Licence en droit 

Les 3 années de licence en droit permettent à l'étudiant d'avoir des connaissances générales dans le domaine du droit. Tous les contours sont examinés en passant aussi par le droit international. Ces notions lui permettent d'identifier le domaine précis vers lequel il veut orienter ses études et sa carrière. Il aura le choix entre le

  • Droit public ;
  • Droit privé.

 Ces enseignements seront ensuite complétés par des notions de socio politique, d'histoire du droit. La suite de ce parcours vers le master idéal contribuera à assurer la forme de l'étudiant vers le profil d'avocat fiscaliste. 

Master Droit 

C'est ce master qui est recommandé pour tout étudiant désireux de devenir fiscaliste. Après la licence en droit ou une autre licence équivalente, les cours du Master droit permettent d'affiner les connaissances de l'étudiant dans ce domaine vaste et ambitieux. Vous pouvez aussi faire un master d'une école de commerce dans l'option droit fiscal. 

Le CAPA 

Le Certificat d'Aptitude à la Profession d'Avocat (CAPA) est le diplôme auquel tout aspirant avocat fiscaliste doit aspirer. Il est soumis à des restrictions particulières. Certains profils ne pouvant y accéder. Il ne faut pas avoir subi une condamnation pénale ni être l'objet d'une faillite personnelle durant son parcours. 

En tout, il faut donc 9 à 10 ans d'étude pour devenir avocat fiscaliste. 3 ans pour la licence, 2 ans pour le master et 4 ans d'école pour le barreau afin de passer le CAPA. C'est un parcours long et très prenant, mais la rétribution en vaut le coup. 

Salaire et évolution de carrière de l'avocat fiscaliste 

Il est à noter que le salaire brut d'un avocat fiscaliste tourne autour de 70 000 € mensuel. Il peut ouvrir son cabinet ou encore décider de travailler pour des ONG, des entreprises d'envergures internationales, ou des particuliers aux fortunes colossales. 

En conclusion, on peut retenir que l'avocat fiscaliste doit détenir son CAPA avant de prétendre à ce profil. C'est le seul moyen pour officier dans ce domaine. 

Copyright 2024. Tous Droits Réservés