Startups : 3 conseils précieux pour un leadership réussi !

Saviez-vous qu'en France, une startup sur trois fait faillite au cours des trois premières années ? Aux États-Unis, la majorité des entreprises échouent au cours des cinq premières années - à savoir 55 %, selon une étude de l'université du Tennessee. Ce sont des chiffres effrayants, n'est-ce pas ? Les études scientifiques citent un certain nombre de raisons pour lesquelles les entreprises échouent, par exemple :

  • manque de connaissances du marché
  • Sous-capitalisation
  • manque de connaissances en gestion d'entreprise
  • etc.

Cette accumulation de raisons est toutefois trop vague. Elle n'aide pas vraiment à avancer. Il faut aller plus loin et regarder de plus près ce qui peut aller de travers, à quoi cela est dû et comment on peut s'y préparer, et ce que l'on peut apprendre exactement de l'expérience des autres. Dans ce qui suit, découvrez quelques suggestions et conseils qui peuvent être décisifs pour le succès de votre entreprise.

Lire également : Les 3 avantages d’un cabinet de recrutement pour les commerciaux

Établir un plan stratégique pour une vision claire

La planification est importante, vous avez besoin d'un plan. Il est crucial que vous deveniez clair sur la vision, la stratégie et les objectifs en créant le plan. Réfléchissez bien, élaborez une direction claire pour vous-même et des mesures pour les prochaines semaines, voire les prochains mois.

Le point clé est le suivant : ayez un plan, mais si les circonstances changent, ou tournent différemment de ce que vous aviez prévu, et que vous tournerez différemment, vous devrez ajuster votre plan. Parfois, vous devez même le supprimer entièrement - et en développer un nouveau. Dirigez-vous vers https://www.conseils-droit.fr/ pour vous informer davantage sur cela.

A découvrir également : CMS WordPress et Drupal : quelles sont les principales différences ?

Avoir des connaissances financières et un conseiller fiscal

Vous n'avez pas besoin d'étudier l'administration des affaires pour démarrer et gérer une entreprise. Mais vous devez connaître les bases de la comptabilité et être capable de distinguer un bilan d'un compte de résultat.

Vous devez également connaître la différence entre les bénéfices et les flux de trésorerie, par exemple. Les détails exacts peuvent être assez compliqués et difficiles à comprendre. Par conséquent, en tant que propriétaire de petite entreprise, vous avez besoin d'au moins un bon conseiller fiscal : 

  • pour les questions commerciales,
  • pour votre comptabilité,
  • pour vos états financiers annuels.

Vous devriez pouvoir lui faire entièrement confiance et revoir régulièrement votre plan d'affaires avec lui. Après tout, ce n'est pas votre travail en tant qu'entrepreneur de gérer les affaires comptables et fiscales au jour le jour, mais vous devez savoir de quoi il s'agit.

La vente est l'âme du business !

Si vous n'avez pas de commandes, vous n'avez pas non plus de ventes. Si vous ne réalisez aucune vente pendant une longue période, vous ne semblez pas avoir un modèle commercial sûr et vous avez généralement un problème de liquidité.

Dans le pire des cas, au bout d'un moment, vous vous retrouverez dos au mur et vous aurez alors peu d'options. Votre marge de manœuvre devient de plus en plus limitée. Dans une telle situation, seules quelques personnes savent bien négocier, que ce soit avec :

  • les clients, 
  • les banques, 
  • les investisseurs. 

La plupart ont peur de l'abîme, faillite et échec possibles.

Par conséquent, assurez-vous de penser et d'agir avec prévoyance. Occupez-vous des ventes et de vos clients dès le début. Une entreprise peut très bien prospérer même si elle ne produit que des produits médiocres, mais a une bonne distribution.

Copyright 2024. Tous Droits Réservés